Assassin's Creed Liberation HD

Assassin's Creed Liberation HD 1.0

Action et discrétion dans le premier AC avec une héroïne féminine

Après son passage sur PS Vita, le premier Assassin’s Creed avec une héroïne féminine arrive sur PC. Les qualités et défauts du jeu sur console portable sont encore là mais les graphismes ont été considérablement améliorés. Lire la description complète

Les plus

  • Les différentes identités d’Aveline
  • Les améliorations du passage à la HD

Les moins

  • Missions répétitives
  • Histoire moins passionnante que dans les autres AC

Bon
7

Après son passage sur PS Vita, le premier Assassin’s Creed avec une héroïne féminine arrive sur PC. Les qualités et défauts du jeu sur console portable sont encore là mais les graphismes ont été considérablement améliorés.

Certes, AC Liberation n’est pas le meilleur de la saga mais son héroïne est très charismatique et certaines missions vous occuperont tout de même pendant quelque temps.

Persécutions, combat et discrétion à La Nouvelle-Orléans

Outre les compétences, le niveau de recherche est l’autre aspect clé de ce jeu autour des identités. Vos actions suspectes – attaques des gardes, sauts depuis les toits de la Nouvelle-Orléans, etc. – augmenteront votre popularité et on tentera de vous abattre. Heureusement, pour les trois identités, il existe des manières d’abaisser ce niveau, ce qui est particulièrement important dans le cas de certaines missions où vous devez essayer d’éviter les gardes tout en éliminant les preuves pour gagner la mission.

Si le jeu des identités de Assassin’s Creed: Liberation HD m’a plu, je ne peux pas en dire autant de certains aspects du mode de jeu. Le jeu manque de certaines facettes des autres AC : les missions peuvent être ennuyeuses et répétitives. Tout d’abord parce que vous aurez souvent à aller du point A au point B avant de revenir au point A sans avoir fait grand- chose. Peut-être que ces itinéraires auraient pu être remplacés par une ellipse ? Ensuite, parce que l’intégralité du jeu Liberation repose sur le même concept : suivre un soupçon, s’infiltrer dans un lieu, trouver des preuves ou fomenter une révolte, etc. Tout ceci a généralement le même objectif : vaincre l’ennemi qui, très souvent, en appellera à votre pitié.

Nous en arrivons donc inévitablement au combat. Comme dans les autres AC, les combats ne sont pas très compliqués. À partir de la moitié de l’aventure, vous disposerez de beaucoup d’armes qui vous permettront de vaincre facilement les ennemis, puisque les batailles sont très automatiques, un peu comme dans le premier Assassin's Creed.

Le combat est facile… mais la discrétion ne l’est pas tant que ça. L’intelligence artificielle réagit effectivement bizarrement : souvent, vous serez devant deux soldats, en tuerez un et l’autre passera devant vous comme si vous étiez à 20 mètres puis, comme s’ils avaient des yeux derrière la tête, vous repèreront alors que vous êtes caché derrière une colonne.

Linéaire... mais moins qu’auparavant

La version originale d’Assassin's Creed Liberation était très linéaire, avec peu de missions secondaires et mini-jeux. Ce qui était sûrement dû aux limites imposées par le format sur PS Vita. Heureusement, ceci a été corrigé dans cette version en HD, qui propose maintenant des missions plus complexes et d’autres activités alternatives.

De plus, les problèmes de contrôle et de caméra que la version sur PS Vita présentait disparaissent complètement si vous jouez avec une manette : terminées, les chutes absurdes dues à l’imprécision du stick de la console portable de Sony.

Nouveaux visages et sons

Il est évident qu’Ubisoft a travaillé pour que Liberation soit à la hauteur de la version PC. Ainsi, les animations et apparences des personnages et scénarios sont bien meilleures que sur PS Vita et bien que le jeu soit moins bon que les titres précédents de la saga des assassins, il présente un niveau de qualité suffisant pour cette génération.

Les effets sonores ont été remastérisés et nous profitons maintenant entre autres d’un doublage bien meilleur que dans la version originale du jeu.

Une version meilleure mais, toujours imparfaite

L’Assassin's Creed Liberation original n’était pas un jeu désastreux, mais était un peu décevant en comparaison des autres épisodes de la saga d’Ubisoft. Heureusement, son problème majeur – les contrôles – a été résolu et d’autres aspects ajoutés au jeu en font un titre plus agréable à jouer.

Bien que l’histoire d’Aveline est prenante, les missions sont un peu prévisibles et il manque la pointe d’humour typique d’Assassin's Creed IV : Black Flag, dont le héros était le plus relax de toute la saga.